Amadou Ba table sur un taux de croissance à 7% en 2018

  • Source: : Seneweb.com | Le 04 janvier, 2018 à 15:01:06 | Lu 3131 fois | 10 Commentaires
content_image

Amadou Ba table sur un taux de croissance à 7% en 2018

L'économie sénégalaise est lancée sur de bons rails pour 2018. Celle-ci sera particulièrement marquée par la consolidation de plusieurs aspects de la vie économique sénégalaise. Il s'agit du renforcement des programmes sociaux et du lancement de nouvelles initiatives dans les domaines de la santé, de l'éducation et de la formation professionnelle, de l'agriculture, de la pêche, de l'artisanat et du financement des Pme/Pmi (Petites et moyennes entreprises/Petites et moyennes industries), des femmes et des jeunes. Toutes ces nouvelles initiatives permettront d'amplifier la création d'emplois et la réduction de la pauvreté, a révélé le ministère de l'Économie, des finances et du Plan dans un document intitulé "Projet de loi des Finances pour l'année 2018" et publié sur le site du ministère.

Le ministère des Finances qui annonce des lendemains meilleurs a indiqué que les signaux resteront au vert. L'économie se porte mieux pour cette année en cours. "L'année 2018, le dynamisme de l'économie sénégalaise devrait se renforcer avec un taux de croissance du Pib (Produit intérieur brut) réel projeté à 7% contre 6,8% en 2017. Cette amélioration, note toujours le document, sera portée par le raffermissement des secteurs secondaire et tertiaire avec des hausses attendues respectivement à 7,4% et 7,0%".

Quant à la gestion des finances publiques, prédisent les services de Amadou Ba, "elle sera marquée par la poursuite de l'accroissement des recettes budgétaires, la maîtrise des dépenses de fonctionnement et l'amélioration de la qualité des dépenses d'investissement. Au total, en 2018, le déficit budgétaire devrait être réduit à 3,5% après 3,7% en 2017. Une réduction de 0,2% comparée à celle de l'année dernière.

Dans le même sillage, la situation des échanges avec le reste du monde devrait être caractérisée par une réduction progressive du ratio "déficit du compte des transactions courantes sur Pib", qui se situerait à 5%, à la faveur notamment du développement des exportations, en liaison avec la montée en puissance des secteurs moteurs d'exportations retenus dans le Pse", renseigne la même source.

En ce qui concerne la dette, la prudence et la politique de reprofilage visant à substituer les instruments de court terme par des instruments de long terme seront maintenues. Le recours aux ressources concessionnelles sera privilégié. Et, les problèmes de trésorerie connus ces dernières années, imputables notamment au déséquilibre financier structurel du service public postal ainsi qu'au financement des retraites, devraient être complètement réglés.


Auteur: Youssoupha Mine - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (5)


Anonyme En Janvier, 2018 (15:49 PM) 0 FansN°: 1
Encore une croissance qui profite aux entreprises étrangères car malgré cette croissance notre dette publique devient insoutenable il faut que les sénégalais sachent qu'on est endetté à plus de 75% de notre Pib c'est pas pour rien que le FMI alerte le gouvernement.
Reply_author En Janvier, 2018 (16:43 PM) 0 FansN°: 1
croissance bo khamné deuk bi nieupa ngui déé khifff..... surtout l'administration avec nos heures supérieures qu'on grignote avec nos salaires de misére.

ba khaue fonctionnaires yi diapala, ponction bagne ko bayi rek.
Anonyme En Janvier, 2018 (15:52 PM) 0 FansN°: 2
En tous les cas un endettement de 60% du PIB est insoutenable pour un pays pays d'autant plus que les dettes portent sur des investissements qui ne seront rentables que dans 10 ans voire plus (Autoroute Thies, Aeroport Diass, Ter, etc...

Le plus inquiétant c'est que ces investissements ne changeront pas la structure de notre économie car ne correspondent pas aux priorités identifiées (eau pour l'agriculture, Education formation professionnelle des jeunes, renouveau du tissu industriel déstructuré par les importations sauvages)
Anonyme En Janvier, 2018 (17:17 PM) 0 FansN°: 3
le sénégal avance c'est l'essentiel
Reply_author En Janvier, 2018 (09:36 AM) 0 FansN°: 1
pour qui et dans quel sens ?
Anonyme En Janvier, 2018 (20:25 PM) 0 FansN°: 4
 :sunugaal:   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   :sunugaal:  :fbhear:  :thumbsup: 
Anonyme En Janvier, 2018 (22:05 PM) 0 FansN°: 5
Cette croissance la ne se mange pas , l'objectif doit etre d'ameliorer le vecu des senegalais : le chomage est toujours la, la sante on a toujours des evacuations sanitaires et les regions et departements ne sont pas assez outille, l'education n'en parlons meme pas. Faites nous des indicateurs de performance dans ce sens et tout le monde verra les progres. Je pense que la societe civile doit avoir sa grille d'evaluation pour que l'on puisse avoir une visibite sur les progres ou reculs constates. Cela nous changera des indicateurs purement financiers qui n'ont aucun lien avec le vecu des populations. Le pire c'est que le gouvernement n'a presque aucun controle sur ce taux mais se permettent de bomber le torse quand il monte.
Reply_author En Janvier, 2018 (10:02 AM) 0 FansN°: 1
c'est vraiment ignare de dire que la croissance ne se mange pas.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com