Le Tchad obtient 20 milliards de dollars de promesses d’investissements pour financer son plan de développemen

  • Source: : Webnews | Le 08 septembre, 2017 à 12:09:40 | Lu 3365 fois | 22 Commentaires
content_image

Idriss Déby Itno © Idriss Déby Itno (Tchad), président de la République, lors d'une interview avec François Soudan (Jeune Afrique) le 18.01.2017 au palais présidentiel.

Jeudi, dans un chic palace parisien, 500 bailleurs et investisseurs avaient répondu présent à la conférence de financement du Plan national de développement tchadien. À la clôture de la conférence vendredi, le pays estime que le total des engagements des secteurs public et privé s'établit à 20 milliards de dollars.

Rue bouclée par les forces de l’ordre françaises et tout le rez-de-chaussée et le sous-sol du chic palace parisien Méridien Étoile dédiés à l’événement : la moisson devrait être bonne au terme de la conférence que le Tchad organise à Paris jusqu’au vendredi 8 septembre pour financer son Programme national de développement (PND) de 2017 à 2021. Environ 500 bailleurs et investisseurs y ont répondu présent, estimaient les organisateurs jeudi.

Nous pouvons aller jusqu’à 10 000 milliards de F CFA.

« Nous sommes larges », souffle même le « Monsieur PND » de la présidence tchadienne, chargé depuis Paris de faire la coordination des différents engagements publics et privés. L’objectif de 3 000 milliards de F CFA (4,5 milliards d’euros), évoqués à la tribune par le Président Idriss Déby Itno, accompagné de son homologue mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz invité pour l’occasion, pourrait être dépassés. « Nous pouvons aller jusqu’à 10 000 milliards de F CFA », estime même notre source.

Les acteurs privés présents en masse

Les promesses affichées mercredi par les groupes privés, à qui la journée de mercredi était consacrée, sont encourageantes : le groupe chinois de télévision payante StarTimes évoque 150 millions de dollars d’investissements dans le pays, alors que le constructeur Saudi Bin Laden Group avance 3 milliards de dollars et le rachat d’une partie de la dette intérieure tchadienne, selon des chiffres encore confidentiels consultés par Jeune Afrique.

Ngueto Tiraina Yambaye, le ministre de l’Économie et de la Planification du développement, assurait en fin de semaine dernière dans une interview à Jeune Afrique que le pays, qui a jusqu’ici fondé sa stratégie de développement sur les investissements publics, veut davantage s’appuyer sur les acteurs privés. Et ils étaient en effet nombreux.

Des Tchadiens, tel que le groupe Almanna qui envisage la construction d’un centre commercial à N’Djamena et le développement de ses activités avicoles. Ou encore Ali Artoune Adoudou, un Tchadien fondateur de Catalyx, une agence créée à New York en 2016 qui vise à accélérer le développement de projets d’infrastructures et travaille actuellement sur un réseau de distribution d’électricité au Tchad.

Mais aussi des internationaux, à l’instar du groupe énergétique italien Ascot qui évoque son intention de se développer dans le secteur de l’énergie au Tchad et indique avoir déjà conclu une lettre d’intention avec la Société nationale d’électricité tchadienne en mai.

Avalanche d’engagements

Avalanche d’engagements, donc pour les 300 projets promus par le Tchad dans le cadre de son PND. Et les institutions publiques ne sont pas en reste : l’Union européenne a promis 925 millions d’euros, bien plus que les 442 millions d’euros annoncés fin 2013 pour la période allant de 2014 à 2020. Makhtar Diop, le vice-président de la Banque mondiale, invité à la tribune, a quant à lui annoncé le doublement de la participation de l’institution financière internationale (214 millions de dollars sont déjà engagés au titre de l’année 2017).

« Cette conférence tombe à pic », veut croire Issa Mardo Djabir, député tchadien et président de la Commission spéciale chargée du Suivi de la Mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD).

Remonter la pente après la chute du pétrole

Et pour cause : grâce aux revenus du pétrole, dont la production a commencé en 2003 à Doba et dans le bassin de Bongor en 2010, le gouvernement a pu engager un programme d’investissements massif. De nouvelles infrastructures ont déjà transformé la silhouette de N’Djamena, des universités ont vu le jour dans les différentes régions du pays, le réseau routier a été largement amélioré, etc. Mais le prix du baril s’est écroulé, passant de 102 dollars début 2015 à 40 dollars aujourd’hui. Une catastrophe pour le pays, où la production pétrolière assurait 75 % des recettes de l’État ces dernières années.

La  croissance de 2016 est d’ailleurs éloquente. Le Produit intérieur brut s’est contracté de 6% en 2016, estime le FMI qui vient de boucler un programme de soutien avec N’Djamena, alors qu’il affichait de spectaculaires taux de croissance supérieurs à 15% en 2015.

Mais dans les travées du Méridien Étoile, on raille « l’affichage » de cette conférence, en renvoyant à la réalité très difficile de l’économie tchadienne et à un niveau de corruption qui demeure élevé. Même son de cloche chez le syndicaliste Younous Mahadjir, le vice-président de l’Union de Syndicats du Tchad, qui regrette que le salaire de 60 000 fonctionnaires ait été réduit de 200 000 à 150 000 Francs CFA en moyenne, conséquence de l’une des mesures d’austérité prises par le Tchad.

Reste à s’assurer que les engagements pris seront tenus. Le Président Idriss Déby Itno a raillé les « annonces qui sont restées des annonces » lors du précédent plan de développement.


Auteur: Jeuneafrique - Webnews






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (6)


Anonyme En Septembre, 2017 (12:29 PM) 0 FansN°: 1
20milliards de dollars il y a une erreur  :question:  :question:  :question:  :question:  :question:  :question: 
Reply_author En Septembre, 2017 (20:29 PM) 0 FansN°: 1
les divers plans de développement aboutissent à un sur-endettement de nos pays. les occidentaux vos récupérer nos ressources sans trop se fatiguer.
merci à ceux qui nous vendent sans remords ni hésitations.
nos etats doivent se limiter à une activité régalienne. demain si le pétrole plonge le tchad sera dans l'incapacité de payer ses dettes.
Anonyme En Septembre, 2017 (12:56 PM) 0 FansN°: 2
Les privés biensûr!!!!! L'une des meilleures techniques, leur dernière parade, de blanchir les masses colossales de liquidités accumulées dans les paradis fiscaux et qui ne servent à rien.



Tu veux 2 milliards US ? No problem !



Tu veux 10 milliards US ? No problem !



Tu veux 20 milliards US ? No problem !



Tu veux 100 milliards US ? No problem !



Même si c'est un investissement à risque au Tchad, no problem !

Et qui remboursera après ? No problem !
Anonyme En Septembre, 2017 (12:59 PM) 0 FansN°: 3
c'est faux c'est juste un appel aux autres a mieu se soumettre pour prétendre recevoir des aides .....
Anonyme En Septembre, 2017 (14:14 PM) 0 FansN°: 4
Idriss Deby a été parmi les présidents les courageux a dénoncer les inconvénients du francs CFA, a appeler a la création de la monnaie ouest africaine. Cela n'a pas plu aux Français. ces Français ont alors asphyxie son economie.

Il a été a appele a coperer pour les interets de la France, par exemple ne plus denoncer le probleme du francs cfa..... et apres les Français lui donnent de l'argent.



Reply_author En Septembre, 2017 (15:47 PM) 0 FansN°: 1
desole il a mal gere en dilapidant les ressources generees par le petrole arretons un peu de faire toujours porter le chapeau aux autres parlons un petit peu de notre incapacite a gerer de maniere orthodoxe nous ressources financieres que nous gaspillons sans penser aux annees de vaches maigres et ensuite on colle le motif aux occidentaux....
Reply_author En Septembre, 2017 (15:47 PM) 0 FansN°: 2
desole il a mal gere en dilapidant les ressources generees par le petrole arretons un peu de faire toujours porter le chapeau aux autres parlons un petit peu de notre incapacite a gerer de maniere orthodoxe nous ressources financieres que nous gaspillons sans penser aux annees de vaches maigres et ensuite on colle le motif aux occidentaux....
Reply_author En Septembre, 2017 (15:47 PM) 0 FansN°: 3
desole il a mal gere en dilapidant les ressources generees par le petrole arretons un peu de faire toujours porter le chapeau aux autres parlons un petit peu de notre incapacite a gerer de maniere orthodoxe nous ressources financieres que nous gaspillons sans penser aux annees de vaches maigres et ensuite on colle le motif aux occidentaux....
Reply_author En Septembre, 2017 (15:47 PM) 0 FansN°: 4
desole il a mal gere en dilapidant les ressources generees par le petrole arretons un peu de faire toujours porter le chapeau aux autres parlons un petit peu de notre incapacite a gerer de maniere orthodoxe nous ressources financieres que nous gaspillons sans penser aux annees de vaches maigres et ensuite on colle le motif aux occidentaux....
Reply_author En Septembre, 2017 (15:47 PM) 0 FansN°: 5
desole il a mal gere en dilapidant les ressources generees par le petrole arretons un peu de faire toujours porter le chapeau aux autres parlons un petit peu de notre incapacite a gerer de maniere orthodoxe nous ressources financieres que nous gaspillons sans penser aux annees de vaches maigres et ensuite on colle le motif aux occidentaux....
Reply_author En Septembre, 2017 (15:47 PM) 0 FansN°: 6
desole il a mal gere en dilapidant les ressources generees par le petrole arretons un peu de faire toujours porter le chapeau aux autres parlons un petit peu de notre incapacite a gerer de maniere orthodoxe nous ressources financieres que nous gaspillons sans penser aux annees de vaches maigres et ensuite on colle le motif aux occidentaux....
Anonyme En Septembre, 2017 (17:27 PM) 0 FansN°: 5
Et lorsque Macron, ce jeune homme plein d'allant, est élu, on le prend au sérieux quand il promet de grandioses funérailles à la Françafrique. C'est faire bon marché des intérêts économiques colossaux en jeu dans cette affaire.  :contaan:  :contaan: 

Celui qui tire profit d'un quelconque système de domination ne va pas y mettre un terme de lui-même ou parce qu'on l'aura élégamment supplié de bien vouloir entendre raison. Les humains se comportent rarement ainsi, les Etats pour ainsi dire jamais. C'est à nous de nous battre, chacun dans son domaine, contre la Francafrique.  :thumbs_up:  :thumbs_up: 

On ne peut pas attendre d'un Président français, quel qu'il soit, qu'il prenne en charge, contre le bien-être de ses compatriotes, une tâche historique qui est la nôtre. C'est un peu fou de penser cela et je me dis parfois qu'en face ils doivent nous trouver bien amusants. Kémi Séba et ses camarades ont choisi d'emprunter un chemin long et ardu mais c'est rassurant de voir des jeunes prendre en charge, avec les outils et le discours de leur temps, le parachèvement de la lutte pour l'indépendance.   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   :sunugaal: .

BOUBACAR BORIS DIOP..

Anonyme En Septembre, 2017 (13:37 PM) 0 FansN°: 6
C est vraiment triste que ce pays petrolier arrive a cette situation.Entre les promesses et la realisation il y aun grand ecart. Aucun prive ne se hasardera a investir de l argent au Tchad pays corrompu et sans securite.De toutes les facons Deby reviendra dans dix ans organiser une autre table ronde pour chercherz des financements. Le probleme c est la mauvaise gestion.
Reply_author En Septembre, 2017 (14:02 PM) 0 FansN°: 1
mauvaise gestion ????
pour ceux qui lui prêtent de l'argent deby est un bon gestionnaire.
il est aussi un très grand ami de la france. c'est pour les tchadiens que les choses sont différentes.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com